Go to Top

Investir dans l’immobilier commercial au Maroc

L'immobilier au Maroc : de belles perspectives d'investissement

Immobilier commercial

Investir dans l’immobilier au Maroc peut être très intéressant pour un Suisse car le Royaume octroie aux étrangers d’excellentes opportunités tant au niveau fiscal que celui lié au financement.

Des biens pour tous les besoins et toutes les bourses

Que l’on se rassure, il n’est nul besoin de se diriger vers des villas luxueuses ou des Ryads d’exception pour effectuer un bon investissement. Il est possible d’acheter un appartement à partir de 100 000 CHF, en bord de mer et dans une station balnéaire. Ce qui est intéressant est que ce type de biens s’adresse également aux marchés internes. Beaucoup de professionnels conseillent d’investir en visant le même marché que les locaux eux-mêmes. On est ainsi plus sûr d’acheter son appartement au juste prix, et de se donner de bonnes possibilités de plus-value et de rendement. Car même si l’objectif est d’y passer quelques mois par an pour une retraite bien méritée, l’investisseur ne doit pas perdre des yeux la rentabilité potentielle, grâce à une fiscalité immobilière particulièrement attrayante.

Une fiscalité très attractive

Les étrangers sont exonérés d’impôt sur les revenus locatifs pendant les 3 ans qui suivent l’achèvement de la construction. Ce dispositif s’adresse donc particulièrement au neuf. Par la suite, l’abattement sur les revenus locatifs est de 40 %. Un appartement acheté et conservé pendant 8 ans ne donne pas lieu à l’impôt sur la plus-value. Ainsi, un Suisse prêt à investir en 2016, pourra revendre en 2023 sans payer d’impôt sur les plus-values. Par ailleurs, s’il est non-résident il pourra transférer l’intégralité du produit de la vente de son bien en dehors du pays.

Financements facilement accessibles

Il est possible d’acheter un appartement au Maroc à l’aide d’un crédit immobilier. Les banques locales demandent un apport de 30 % aux étrangers. Les taux sont à négocier avec les prêteurs potentiels, l’investisseur fera attention à la nature du taux. Car les prêts immobiliers au Maroc pourraient être à taux variable. Il s’agit pour l’investisseur de négocier des contrats représentants des limites de hausses de taux.

Profiter du prix de l’immobilier

L’investisseur ne doit pas pour autant oublier les règles de prudence. On peut différencier 2 catégories de prix : les prix locaux et ceux pour les « riches investisseurs » européens. Une villa vendue à 700 000 CHF sur le marché international pourrait fort bien être obtenue moitié prix si l’on passe par une agence comme Selectissimo Maroc. Mais attention, il s’agit toujours de porter une attention toute particulière sur l’emplacement et les finitions. Il est crucial pour l’investisseur de se déplacer afin d’observer par lui-même la qualité de la construction, mais également les infrastructures environnantes. Il est possible d’acheter un appartement bien fini et pas cher, accessible uniquement avec un 4X4 et beaucoup de bonne volonté. Le bien doit être placé à proximité de transports, de commerces et d’animation.

Chiffres et valeurs

Produit intérieur brut
110.357 milliards $ (2014)

Produit intérieur brut en PPA
151.638 milliards $ (2010)

Rang pour le PIB en PPA
59 (2010)

Croissance du PIB
4.07 % (2016)

PIB par habitant en PPA
8840 $ (2016)

PIB pour l'agriculture
19 %

Inflation (IPC)
1.7 %

Taux de chômage
9.6 %


Autres opportunités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *